Comment vous dire : on n’a rien vu venir Occultant bravement les signes avant-coureurs Naviguant à vue vers la rive du pire Forgeant à petit mots les prémices de la peur Imaginant jour après jour la chute de l’Empire Nos élites sur le pont entonnent avec cœur : Ensemble on ira loin, on saura le bannir ! Médecins … Lire la suite

Je me souviens

Je me souviens de ce premier hiver qui mordit mon corps à belle dent. Je me souviens des premiers flocons qui tombaient drus et couvraient l’asphalte d’une poudre blanche. Je me souviens : j’ouvrais la bouche, happais ces petits grains qui voltigeaient au gré du vent. Je me souviens de la douceur, de la fraicheur du … Lire la suite Je me souviens

Transport

Arrivée en gare, le train du matin est bondé. On se presse pour sortir les premiers, courir, voler, attraper le métro. Il y a quelques années on s’interpellait, haletant, aujourd’hui, c’est plus pratique on est branché, écouteur dans les oreilles, on parle tout seul, on se bouscule, les valises suivent leurs propriétaires cahotant à droite … Lire la suite Transport

Cut-up

S’il te faut repartir, prends appui contre une maison sèche, à la lisière de la forêt, l’essaim des feuilles d’or entoure la maison, le château est à vendre. D’ailleurs il n’y a rien à voir là dedans, l’écluse est levée, ô les calvaires et les moulins du désert, les îles et les meules. Au bois … Lire la suite Cut-up

  Murs, ville, Et port, Asile De mort  Mer grise Où brise La brise Tout dort Victor Hugo « Les Djinns »   Le ciel se faisait menaçant, la chaleur lourde. L’atmosphère moite et poisseuse écrasait les passants qui vaquaient dans cette rue grouillante, bruissant du vacarme des motos pétaradantes, des voitures déglinguées mais roulantes, lâchant dans … Lire la suite